Ecrire un
commentaire
Les infirmières de Néonat' ce sont des fées!

Le Blog

Les infirmières des services de néonatalogie, ce sont les premières à soigner nos enfants, bien avant nous la maman, ni et le papa…! 

Quand nos bébés vont en néonatalogie, c’est qu’ils sont nés trop tôt, qu'ils sont tout petits, qu'ils ont encore besoin d'un cocon comme celui que leur offraient notre ventre mais dont la naissance les a chassés, qu'ils sont fragiles et ont besoin de temps pour être prêts à affronter le monde extérieur.

Et quand nos enfants partent dans leur couveuse, avec d’autres petits bébés nés trop tôt, bien souvent, nous les mamansnous devons rester en observation en salle d’accouchement. Et nous avons de la chance si nous avons pu les avoir quelques courts instants contre nous, avant qu'on ne les emporte. Il y a des mamans de bébés prémas qui ne voient leurs enfants que 24h - 48h ou même plus après la naissance. Parfois même les  bébés  sont transférés dans un autre hôpital, en fonction des soins nécessaires.

Ainsi chaque histoire est différente mais une chose est la même partout: celles qui s’occupent les premières de nos bébés, ce sont les infirmières et les auxiliaires de puériculture du service de Néonatalogie

Ce sont ces infirmières aussi qui nous montrent chaque geste, pour nous apprendre à donner le bain, prendre la température ou changer nos bébés qui sont encore si petits. Ce sont elles qui  vont chercher avec précaution notre enfant dans sa couveuse pour le mettre contre nous afin de faire ce "peau à peau" si important pour le bébé et sa maman ou son papa. Ce sont elles qui font des câlins la nuit et qui consolent nos bébés pour nous permettre de récupérer un peu.

Ces infirmières, ce sont elles aussi qui nous voient craquer, pleurer, douter, et non votre famille ou vos amis. Elles sont là quand on vous annonce que vous devez rendre votre chambre, rentrer chez vous sans vos bébés…Elles sont là quand vous partez et que vous laissez vos bébés entre leurs bras… Ce moment a sans doute été l'un des plus durs pour moi. Y repenser, presque 8 mois après, me bouleverse toujours autant! J'ai encore les larmes aux yeux quand je revis ce moment où je suis rentrée  à la maison je n'étais plus enceinte, j'avais mis au monde deux beaux petits garçons et pourtant, je passais le pas de la porte les bras vides, sans mes enfants… Qui peut comprendre ce sentiment de creux à part ceux qui l’ont vécu?

Les infirmières, elles s’occupent de nos bébés, mais elles sont là aussi pour nous, les papas ou les mamans. Elles ont ce petit quelque chose de rassurant qui nous fait tellement de bien! Et comment nous passons des journées complètes avec elles, des liens forts se créent. Je me souviens du jour où Patachou a dû avoir une écho du coeur ( la pédiatre soupçonnait un petit souffle et voulait vérifier). Le médecin me parlait avec des termes médicaux que je ne comprenais pas. J’ai jeté un oeil affolé vers l’infirmière qui était juste derrière. Il lui a suffi d’un regard pour me rassurer, me faire sentir qu’il n’y avait rien de grave… Je me souviendrai toujours avec émerveillement et reconnaissance de ce regard. Comme  de leur compassion et leurs encouragements alors que je n’arrivais pas à mettre en place mon allaitement. 

Ces infirmières,  ces auxiliaires, ce sont les premières à partager avec nous les premiers jours et parfois les premières semaines de vie de nos bébés. Elles savent donner du sens au moindre petit événement de la vie de nos bébés. Elles savent les féliciter avec enthousiasme d’avoir pris 25 grammes depuis la veille. Elles savent nous rappeler combien chaque petite victoire nous rapproche du jour de la sortie ! Elles sont là, jour et nuit.

Elles font tant d’autres choses aussi… elles le font avec tout leur coeur et ça, ça n’a pas de prix ! 

A toutes les infirmières et auxiliaires qui se sont occupées de Petitchou et Patachou, je dis un grand MERCI !!
Et à toutes les autres infirmières et auxiliaires du service de néonat et de réanimation je dis un grand BRAVO ! 

Les Commentaires