Ecrire un
commentaire
L'hypocrisie, un concept avec lequel j'ai beaucoup de mal...

Le Blog

Des stories regardées sur instagram, des commentaires lus sur les réseaux sociaux, des discussions IRL* (In Real Life), et des mots qui tournent dans ma tête depuis hier soir... Tout ça me donne envie d'écrire là tout de suite, sur LES VALEURS...

Les valeurs qui m'animent mais aussi celles que je souhaitent transmettre à mes enfants. Celles qui cimentent dès aujourd'hui ce qu'ils seront demain. Celles qui me semblent essentielles, pour vivre heureux, en phase avec soi même mais aussi, bien vivre avec les autres. 
Ces valeurs me sont chères autant qu'elles le sont à mon conjoint - OUF - et communes dans la transmission à nos enfants, les siens et ceux que nous avons ensemble. 

Celles qui me semble importantes : le respect, la politesse, la tolérance, et évidemment l'amour si tant est qu'on considère cette notion comme une valeur. 

Je trouve que nous vivons dans un monde où l'hypocrisie est présente, bien trop à mon goût.
Je trouve ça tellement inutile, ça peut même être destructeur ! Alors oui, quand vous croisez quelqu'un dans la rue ou en soirée, les a priori  sont possibles, humains même je dirais.
Mais l'important n'est pas de les dépasser ? D'apprendre à connaître les gens avant de se faire un jugement hâtif ? 
L'important n'est pas de se dire "Ah oui, peut-être que je me suis trompé(e)", quand la première impression est négative ? 

N'est-ce pas là, le début du respect ?
Le respect de l'autre dans ce qu'il est, même s'il est différent de nous. 
On peut avoir des amis proches, de la famille dont on ne partage pas toujours les points de vue. Mais si on continue d'être amis, c'est bien car il y a une notion de respect qui'est instaurée, non ? 

Le respect des points de vue divergent, le respect des différences (qu'il s'agisse de choix politiques ou bien de modèles éducatifs)... Tout ce qui est propre à chacun se doit d'être respecté. 
Et c'est ça aussi, qui fait la richesse du monde non, les différences ? 

Mais voilà que parfois, dans tout ça, dans ces rencontres, vient s'incruster madame l'hypocrisie. 
J'avoue que même à 34 ans et après avoir croisé déjà beaucoup de monde dans ma vie, j'ai du mal, beaucoup de mal avec cette notion. J'ai du mal à comprendre son intérêt. 
Alors oui, vous pourrez me dire que parfois "on a pas le choix!", au travail par exemple quand il faut passer des journées avec des gens "qu'on aime pas". 
Mais on peut tout simplement se contenter des les respecter, sans en faire des caisses, sans être hypocrite. 

J'en ai eu, des "amis" dans ma vie, que je croyais sincères. Jusqu'au jour où je me suis aperçue qu'ils nous critiquaient alors que trois jours avant nous avions été invités à dîner chez eux. Mais WHAT ? Pourquoi ? Pourquoi s'il y a quelque chose dans ma vie qui ne te convient pas, tu vas le dire à une tierce personne qui ne me connait en plus pas... ça serait tellement plus sain d'en parler ensemble. Ces "amis" là, hé bien nous nous sommes contentés de ne plus les fréquenter. Sans les critiquer non, ça ne sert à rien. Mais nous avons continuait notre vie, sans eux. 


Et c'est qu'elle est forte, Madame L'hypocrisie, elle est capable d'emporter dans son sillon tout un tas des personnes qui pourtant ne le sont pas. 

J'espère vraiment réussir à transmettre à mes enfants cette notion de respect, d'eux même et des autres.
Le lien, entre le respect et l'hypocrisie ? Je crois tout simplement que lorsqu'on respecte l'autre, nul besoin d'être hypocrite. 

La tolérance, c'est lié aussi.  Enfin je crois. 
Tolérer qu'autrui puisse être différent de nous. 


Je reviendrais plus longuement est posément sur ces notions. Les positives. Mais là, il fallait que ça sorte, je me sens mieux !

Les Commentaires