Ecrire un
commentaire
Mes premiers pas avec ma Bugaboo Donkey

Le Blog

J'imaginais, avant de la recevoir, que cette poussette était géniale. Déjà, en photo, je la trouvais belle. Mais quand nous l'avons découverte "en vrai", au Salon Baby (début octobre à Paris), parée de son habillage Diesel, j'ai commencé à en avoir vraiment envie!

Et puis la personne qui nous a reçus sur le stand, nous l’a présentée en détail, nous a montré comment mettre ou retirer les nacelles / hamacs, comment la plier, etc...et nous a révélé la une fonction « à la plage ».  Je me suis mise à en avoir très envie!

Et puis mon rêve est devenu réalité: pendant les vacances qui ont suivi, nous l’avons reçue !!

Youhouhou !! 

Mes premières impressions : 

Je commence par le moins cool pour ensuite vous parler de ce qui me séduit.

Alors, on ne va pas se mentir, elle ne passe pas partout !  

Au supermarché, elle ne passe pas  aux caisses normales, il faut emprunter les caisses pour personnes à mobilité réduite : en effet avec ses 76 cm de large en mode Twins, elle fait la même largeur qu’un fauteuil roulant, il n’y a donc plus à se poser de question. C'est donc jouable.

Par ailleurs, un autre point m’a gêné:  je ne peux pas mettre la poussette et ses deux nacelles (nacelles de balade et non de transport) dans notre coffre. Dans un monospace, le problème ne se poserait pas, mais dans notre voiture actuelle ça bloque. Cependant, j’ai récemment installé les hamacs et nous pouvons désormais charger le châssis, les deux hamacs, un gros paquet de couche et trois sacs dans notre coffre sans aucun soucis. 

Passons au positif :  

Dès l’assemblage des éléments, j’ai été agréablement surprise par la qualité et l’ingéniosité.
On voit que des ingénieurs ont travaillé 6 ans pour que la BUgaboo Donkey voie le jour: tout est pensé dans les moindres détails.
J’ai commencé par installer les nacelles. Avec des bébés qui n’avaient à ce moment là, pas encore quatre mois, c’était parfait.

La nacelle se fixe avec un système de scratch tout autour de l’armature, qui est en alu. Elle est donc solide sans être lourde. Afin d’assurer un bon maintient,  en deux endroits  une barre en fer  permet de maintenir tendu l’ensemble du tour de la nacelle.
Le fond de la nacelle n’est pas un simple tissu tendu. C’est un véritable lit avec une planche en bois.

 


 


Dessus, on met un matelas en deux parties : une partie « matelas » à proprement parle puis dessus un matelas plus petit qui favorise la respiration du corps. Vos bébés peuvent donc dormir dans leur nacelle sans aucun souci. Leur confort y est assuré. Le tout est enveloppé dans une housse qui se retire facilement pour être lavée et avec des bébés 'vomitos', ce n’est pas négligeable. 



Une fois la poussette montée et les nacelles installées, nous sommes allés faire une balade avec Papatwins, sa plus jeune fille et bien évidemment les twins. La grande soeur de 7 ans n’a eu aucun souci pour monter les trottoirs (alors qu'avec une poussette "en ligne", le poids du cosy le plus éloigné de nous peut compliquer la manoeuvre). 

 Et, à notre grande surprise, nous avons pu rentrer sans difficulté dans le parc pour enfants proche de chez nous. Je craignais que le tourniquet soit infranchissable, eh bien non! La Donkey passe mieux que notre poussette en ligne. Eh oui, elle a beau être plus large, sa maniabilité et le faible empâtement de son châssis en font une poussette « passe-partout ». 


Voici le chassis de la Bugaboo Donkey à gauche et de la Baby Jogger City Select à droite. Sur les deux chassis, j'ai baissé au maximum le guidon. La faible largeur entre les roues avant et les roues arrières de la Donkey favorise sans aucun doute sa grande maniabilité ! (et pourtant, comme je la trouvais maniable la Baby jogger quand nous l'avons choisie !). 




Le jour de la première balade, j’ai décidé de rentrer par le chemin du champs derrière chez nous pour tester les suspensions: les suspensions de la poussette la rende très soupleAucun souci: Les bébés ont continué de dormir paisiblement et n'ont pas été gênés du tout. 


Informations générales

Bugaboo est une entreprise néerlandaise, créé en 1999. La Bugaboo Donkey est une poussette évolutive. Elle peut s’utiliser en mode solo pour un enfant, en mode duo pour enfants rapprochés, ou twins pour des... twins :) 

Les assises peuvent supporter un enfant jusque 17kg (informations fabricants). 

Le châssis pèse 13kg et mesure 91 x 60 x 24 cm plié.

Un tablier et un canopi (une capotte) qui habillent la nacelle. Le canopi peut s’étendre afin de recouvrir complètement le haut de la nacelle.


Actuellement, l’habillage est disponible dans sept coloris

  • rouge, blanc cassé, rose pâle, bleu pétrole, bleu glacier, noir et depuis novembre 2015 le nouvel habillage « By Diesel » est disponible.  

Il est tout à fait possible de choisir deux couleurs différentes si vous optez pour la poussette en mode duo ou twins.
A chaque enfant sa couleur : Rose pour les garçons, bleu pour les filles c’est possible !

Un configurateur en ligne  vous permet même de créer vous-même le look de la poussette de vos rêves.
Voici le lien ICI.

Depuis cette année, vous pouvez choisir aussi la couleur du châssis : alu ou noir ! Perso, je trouve le noir super "classe". Après un mois d’utilisation, il n’y a aucune rayure.  Et pourtant dans le coffre, nous chargeons les hamacs, nos sacs, sans le protéger le chassis.

Je vous en parlerai à nouveau plus tard, car j'ai vraiment plein de chose à vous dire sur cette poussette. 



Les Commentaires