Ecrire un
commentaire
Quelle chance, d'être une maman de jumeaux !

Le Blog

Ils sont là. Je les observe. Je les regarde évoluer. Chacun à leur rythme, l'un à côté de l'autre et ensemble à la fois. 

J'ai cette sensation de les aimer plus fort chaque jour qui passe.
 Comme s'il m'avait fallu tout ce temps pour me rendre compte qu'ils sont mes enfants. 

Il n'est pas rare que j'ai les yeux mouillés en les regardant. Je me laisse aller à cette émotion si intense. 

Moi qui ai toujours aimé les enfants, toujours rêvé d'en avoir deux,
me voilà comblée dès ma première grossesse.  

Je savais que des jumeaux ça ne serait pas simple au quotidien. Mais j'avais aussi entendu parler de cette "magie des jumeaux".
Mon tempérament positif me permet de ne voir que le plus beau. 

C'était magique à la seconde même où j'ai eu mes deux bébés sur moi,
enveloppés de leur drap rose et chaud, quelques minutes après leur naissance. 

C'était magique de les avoir ensemble en peau à peau, lorsqu'ils pouvaient sortir de leur couveuse.
Ils étaient contre moi, contre mon cœur qui battait déjà si fort pour eux, à cet instant où ils auraient être encore à l'intérieur de moi. 

Magique aussi ce dimanche de juillet où nous avons pu rentrer tous les quatre à la maison. 

Et de les voir se rapprocher l'un de l'autre inconsciemment,
 alors qu'ils dormaient chacun d'un côté du parc trônant au milieu du salon,
c'était magique ça aussi. 

Un des moment les plus émouvants reste à jamais gravé dans ma mémoire : 
la magie de la rencontre avec leurs trois grands frère et sœurs. Un rêve éveillé même !

Chaque instant de leur vie jusqu'à présent a été ponctué d'une magie. Celle d'être mère.
Celle d'être au quotidien tous les quatre, celle d'en avoir eu deux d'un coup, des bébés. 

Et les observer aujourd'hui, les entendre éclater de rire en étant à la fois témoin et exclue de cette complicité, c'est merveilleux.
C'est un moment rien qu'à eux. 

Voir l'un pleurer pour une raison ou une autre, et regarder l'autre prendre sa tétine pour lui mettre dans la bouche afin le consoler. 


Quelle chance ont-ils, d'avoir un compagnon de route pour la vie !
Et quelle chance avons-nous que la vie nous permettre de vivre tout ça !


Vous pouvez laisser vos commentaires ci-dessous >

Les Commentaires