Ecrire un
commentaire
Quand c'est le corps qui dit "stop" !

Le Blog

ça fait quelques semaines, je me plains… Je me plains beaucoup à PapaTwins d’être fa-ti-guée… et que ce doit être fa-ti-guant pour lui, d’avoir une femme tout le temps épuisée. 


Mais je le sais, je me connais, je connais mon corps, mon esprit et leurs limites… J’ai fait une grosse dépression il y a quatre ans… elle me permet aujourd’hui de ne plus dépasser ces limites. 


Je suis profondément épuisée et en même temps : je ne sais pas me poser !!! 

Je suis incapable de faire une sieste la journée. Même si je m’allonge dans le noir sous la couette, c’est quasi impossible que je m’endorme.

Je ne sais pas mettre mon cerveau en mode off. Toujours quelque chose à faire. Toujours une idée, un mail à envoyer, un coup de fil à passer.


Il faut dire que je ne sais pas avoir de juste milieu. Je suis passionnée par ce que je fais et quand je décide de me lancer dans quelque chose, c’est à fond… 


Nous avons déjà une activité professionnelle relativement soutenue. Pour ceux qui ne me suivent pas depuis longtemps, chéri et moi sommes associés. Nous avons créé une agence de communication qui aura 4 ans en janvier! Alors ça occupe déjà pas mal. 
D’autant plus qu’avec ma grossesse en partie alitée, l’accouchement prématuré et 6 mois avec les bébés à la maison, il a fallu récupérer le retard professionnel. Car oui, quand on est chef d’entreprise en France et non salarié(e), nous n’avons pas vraiment les mêmes droits… C’est ainsi !


Je n’ai donc pas vraiment travaillé pendant presque un an.  Mine de rien, il faut ensuite retrouver le bon équilibre et ce n’est pas une mince affaire. 


Les bébés vont à la crèche depuis janvier, la priorité est donc au « travail »… Car c’est l’énergie qu’on met dans notre travail qui nous permet de payer notre loyer et manger... !


Et puis j’ai ce blog… l’idée de le créer a été tellement naturelle que c’est devenu une passion d’y passer du temps. Une drogue presque :-) Si si, demandez donc à d’autres blogueuses la place que ce journal sur le web prend dans leur vie. 

Mon site Parents de Jumeaux je l’aime d’amour ! J’y passe du temps et encore, j’aimerais pouvoir y écrire plus souvent. 


Et puis il y a ce nouveau projet pro, cette création d’entreprise tombée du ciel comme une évidence, elle aussi (je vous en ai parlé ici).


Toutes ces choses, ça prend du temps, dans un quotidien déjà bien rythmé. 

Alors j’avance, je bosse… Quelque part je construis mon avenir et celui de mes enfants. 

Mais je ne prends pas assez de temps pour moi, pas assez de temps pour mon couple non plus. 
Nous sommes tous les deux ensemble la journée à la maison et pourtant on manque de temps à deux !

On pourrait s’en imposer, je pourrais me l’imposer… Mais je continue de foncer. 


Sauf que là, c’est mon corps qui dit « stop » ! Le mois dernier, j’avais des vertiges même en étant assise… oups… je vais me reposer et ça ira ! Et puis la semaine dernière, angine ! oups… il fallait bien ça pour me traîner chez mon médecin. 

J’en ai profité pour lui faire part de mon état de fatigue. « Tu ne vois pas aussi, le rythme que tu as ? Entre les jumeaux et le boulot »… Bon oui c’est vrai ! J’ai des jumeaux de 17 mois qui semblent parfois inépuisables… Parfois aussi 5 enfants à la maison et une activité professionnelle plutôt chargée...


Donc vendredi dernier, médecin le matin, ostéopathe l’après-midi. Je dis à mon ostéo « je viens te voir avant d’être bloquée »… Un peu plus d’une heure dans son cabinet. Je ressors détendue… Et puis hier, bingo : lumbago…. Depuis hier, je peine à me tenir droite ! 

Génial, avec deux bébés à porter… Ouf, j’ai un chéri formidable qui sait prendre le relais quand moi je n’en ai plus la force. 

C’est lui qui les a amené à la crèche ce matin… J’en ai donc profité pour prendre un bon bain bien chaud… 


Bref, tout ça pour vous dire qu’il faut savoir écouter son corps et ses limites. 

De mon côté c’est décidé : il faut que je me remettre sur pieds !

L’angine, le mal de dos, je crois que ce sont des signaux que mon corps m’envoie pour me dire stop. Il faut les écouter et arrêter de vouloir forcer ! 

Et vous, vous savez vous poser ? Vous avez des recettes pour débrancher le cerveau, déconnecter ? 

Les Commentaires